Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2007 6 16 /06 /juin /2007 17:04

Récit de Gaëlle qui a vécu 8 mois en Ouzbekistan. Ces lettres sont des e.mails qui racontent sa vie de tous les jours au pays des coupoles turquoise.

1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18

Vendredi 5 septembre 2003
Bon, à part ça, j’ai encore eu une semaine de folie :
- La course finale avant l’arrivée de ces foutus nouveaux Russes. Il fallait courir à droite et à gauche dans tout Samarkand pour tout bien mettre en place. On organise un déjeuner pour ces 80 Russes dans un endroit appelé Bogui Baland. Le propriétaire de cette grande maison possède des hectares et des hectares de figuiers (sincèrement, il y en a des milliers, voire des millions ?). On y est allé, avec un collègue, pour prendre des photos, discuter des conditions avec le gars, mesurer l’endroit du déjeuner (je dois encore faire un plan de table), déguster quelques figues et boire le thé à l’ombre de ces figuiers (heureusement, quand même !).
D’ailleurs, il y a deux races de figues ici : les noires (ou violettes) comme en France mais qui ne se ramassent pas avant le mois de septembre (comme chez nous) et les jaunes (comme les figues séchées que l’on achète dans le commerce, qui sont plus pâles et qui viennent souvent du Maghreb) qui sont plus précoces. J’en mange depuis la mi-juillet et je les ramasse directement sur l’arbre dans le jardin de Kiom pour mon petit déjeuner, c’est de la balle ! Elles sont délicieuses, très sucrées. Tiens, d’ailleurs, en parlant de ça, je mange, également depuis plus d’un mois, le raisin noir du jardin. Délicieux aussi, et très abondant. Les fruits sont vachement plus précoces qu’en France ici. Et meilleurs... Nous sommes aussi en pleine saison des pêches en ce moment. Elles sont bizarres, elles sont plates !! Mais très bonnes, hihi.
- L’oncle du patron est décédé en Autriche. A une semaine de l’arrivée des 80 Russkovs, c’était pas cool. Il est parti hier matin à Vienne assister aux obsèques et est revenu ce matin. L’oncle en question était un homme d’affaires très connu dans le monde du business samarcandais. C’était un Iraquien, exilé à moitié en Autriche et à moitié en Ouzbékistan. Bref, tout le monde pleurait pendant toute une après-midi au bureau, tout le monde l’aimait beaucoup. Je ne l’ai jamais vu, alors ça ne m’a pas fait grand chose, mais je respecte leur deuil.
- L’arrivée de Kevin et de ses parents et les dernières choses à organiser également.
- Une grosse commande d’un nouveau partenaire français (Voyageurs du Monde) dont la chef de production tient absolument à me rencontrer cet automne en France. Elle est sympa. Elle n’a pas l’air d’avoir compris que j’étais française car elle s’adresse à moi comme si j’étais Ouzbeke. Je ne la contredis d’ailleurs pas et je  lui ai dit que je serai en France en novembre. Il faudra donc que j’aille faire un peu de PR à Paris cet automne.
- La transmission de dossiers de la part de Narguiza. Elle part le 10 septembre en circuit avec deux individuels français (chef de production d’un partenaire, encore une fois, et sa femme) pendant 10 jours, et elle me refile tous ses dossiers à gérer pendant son absence. C’est un peu le bordel, mais c’est nécessaire. En plus, je devrais également aller faire du Public Relation auprès d’un groupe de 20 Français qui arrivent le 10 septembre aussi et qui sont tous de l’Assemblée Nationale (inconnus pour moi, j’ai regardé la liste). Narguiza m’a lâchement abandonnée, hihi. Non, ce n’est pas grave mais c’est un peu contraignant parce qu’en même temps, il y aura justement l’arrivée des 80 Russes ce jour-là. Heureusement, je n’aurai plus à gérer Kevin et ses parents, ils partent également le 10 dans le désert sous les yourtes et je ne les accompagne pas. Pourquoi tout se passe en même temps le 10 septembre ?? Vous pouvez m’expliquer ?
Enfin, l’avantage avec tous ces trucs a faire, c’est que je ne m’ennuie pas !
Bref, c’est marrant, à chaque fois, c’est une agence française qui nous envoie ces touristes VIP. Les personnes de l’Assemblée Nationale, également. En fait, je ne sais pas qui ils sont. Quand on a demandé leur profession, on nous a répondu : "employés et fonctionnaires à l’Assemblée Nationale" et la correspondante a bien précisé que c’étaient des gens importants. Mais, j’ai consulté la liste, je ne connais personne. Sûrement des députés de Trouville-en-Joie, Petaouche-sur-Mer ou Bledperdu-les-Bains.
Samedi, dimanche, lundi, je passe 3 jours à Samarkand avec Kevin et ses parents.
(suite)

Partager cet article

Repost 0

commentaires