Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 novembre 2008 7 16 /11 /novembre /2008 19:28

Le Kings Canyon correspond au Watarrka National Park, situé à 350 km au sud-ouest d'Alice Springs (à vol d'oiseau).

Occupé par le peuple Luritja, le parc a pris le nom d'une plante ayant une signification traditionnelle chez les aborigènes de cette région. C'est le plus grand et le plus spectaculaire canyon australien. Creusé par différents cours d'eau dans le haut plateau de George Gill Range, le Kings Canyon comprend des endroits magiques comme The Lost City, la Cité Perdue, composées de grès d'un rouge intense, sculptés par le vent.

On peut observer des falaises de plus de 100 mètres de hauteur.

C'est le paradis des géologues. Il s'agit de roches sédimentaires très âgées (360 à 440 millions d'années) composées de grès très oxydés (d'où leur couleur rouge). On y trouve des traces d'anciens rivages avec des plages fossiles montrant des rides (ripple-marks en anglais) comme vous pouvez l'admirer actuellement sur une plage de sable fin où viennent mourir des vaguelettes.

A d'autres endroits on peut voir des figures de sédimentation entrecroisées ou cross-beds.Plus de 600 plantes sont répertoriées dans le parc dont une soixantaine de plantes endémiques ou rares. Le fond des vallées est très luxuriant avec ses cycas et arbustes à feuilles persistantes. Une partie des gorges est un lieu sacré pour les Aborigènes et il ne faut pas s'écarter des sentiers balisés.

Il existe trois circuits pédestres pour visiter Kings Canyon. Nous avons emprunté le second circuit (le Rim Walk) qui passe au sommet des falaises.  Il fait une boucle de 6 km et demande 3 à 4 heures de marche. Seul le début du sentier est très difficile (15 minutes de montée avec des marches pour arriver sur le haut du Canyon, que les Australiens appellent tout simplement « Heart Attack Hill », « la montée des infarctus »!). Il vaut mieux prendre son temps pour la montée en plein soleil, mais le reste du trajet est absolument sans problème et plutôt facile. On a de très belles vues sur le canyon et le désert environnant.

Au milieu de la visite, un détour permet de descendre au « Jardin d'Eden » un trou d'eau permanent (ou « billabong »)  entouré d'une végétation luxuriante (des fougères préhistoriques, des cycas sorte de palmiers, des eucalyptus, et des petites fleurs sauvages). Pour apercevoir le « billabong » lui-même, il faut passer sous l'escalier en bois qui permet de remonter de l'autre côté du canyon et marcher jusqu'au fond du canyon. Peu de gens descendent et l'endroit est véritablement à l'abri de tout. Ainsi on peut se baigner, mais attention car l'eau est extrêmement froide comparée à la température ambiante. C'est vrai que le paradis existe ici.

Enfin la dernière partie du sentier se déroule sur l'autre versant du Canyon très aride . Puis on redescend vers la plaine et l'entrée du parc.

Pour nous y rendre, nous sommes partis d'Alice-Springs, en 4x4, avec quelque réserve d'essence. Nous avons emprunté la Stuart Highway sur 150 km, puis avons pris à droite l'Ernest Giles Road, une piste de sable (d'où le 4x4) sur 120 km. On rejoint l'Uritja Road qui conduit à Kings Canyon (encore 80km). Le fait de passer par la piste nous a raccourci de 250 km (350 au lieu de 600).

On passe à Kings Creek Station (Camping et station essence) pour prendre de l'essence et déjeuner (des hamburgers de kangourou).

Puis nous sommes allés nous installer au Kings Canyon Resort (seul hôtel proche du site). C'est le lendemain matin que nous avons visité le Canyon (entrée environ 25 dollars australiens). Puis nous avons repris la route pour Uluru et la poursuite de notre tour dans le Centre Rouge.


Repost 0
22 juillet 2008 2 22 /07 /juillet /2008 00:48
Dans le parc de Kakadu (Top-End), il y a quelques 7000 sites où on a trouvé des peintures rupestres. Seulement quelques uns sont ouverts au public dont Nourlangie Rock. Voici deux échantillons de ces peintures qui représentent des divinités.

Repost 0
14 juillet 2008 1 14 /07 /juillet /2008 00:57
Au Nord à partir de Darwing, ville quelconque, on peut partir en excursion dans le parc de Kakadu.
On traverse le bush et ses thermitières
et les forêts (ficus, palétuviers, eucalyptus) qui sont inondées à la saison des pluies.
On fait un petit tour sur les rivières à la rencontre de la faune et de la flore. 
On peut apercevoir de nombreux oiseaux qui se rassemblent au bord de l'eau au coucher du soleil.
Les hérons sont abondants
et en particulier le Jabiru emblème de cette région.
Des chevaux sauvages pâturent en famille.
Des lézards gigantesques se promènent.
Pendant que le crocodile est à l'affût dans l'eau ou se dore au soleil.
Nous en avons beaucoup vus car l'air était plus chaud que l'eau. Il n'est pas rare qu'ils fassent 6 mètres de longueur.

Il ne faut pas patauger dans l'eau mais comme elle est glauque, cela ne donne pas envie. Les bateaux d'excursion sont blindés.
Repost 0
16 janvier 2008 3 16 /01 /janvier /2008 18:36
Quelques photos de l'autre côté de la terre, vous savez ...  au pays des Kangourous.
Fichier hébergé par Archive-Host.com
En ce moment c'est l'été, là-bas ; ça fait envie n'est-ce pas ? Voici le bush désertique, avec quelques buissons épineux.
Fichier hébergé par Archive-Host.com
Dans la région d'Alice Spring, il y a des rochers fabuleux. Ces montagnes sont sacrées pour les aborigènes (les Anangus) : ils n'aiment pas que les touristes les escaladent.
Les Monts Kata Tjuta, immense dédale de rochers de grès rouge, vus d'avion.
Fichier hébergé par Archive-Host.com
Et Uluru, monolithe impressionnant qui prend des couleurs féériques au coucher du soleil.
Fichier hébergé par Archive-Host.com
Repost 0