Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mars 2008 7 30 /03 /mars /2008 15:38
Je vous ai déjà dit que le Sudan est un des derniers bateaux à vapeur qui navigue sur le Nil.
Pour les fanas de machinerie, voici quelques photos :

L'avant du bateau 

 

Les pistons

 

La chaudière

 

 

Le manomètre

Le "reis", c'est à dire le pilote qui connaît chaque banc de sable du Nil.
 

 

 

Les coulisses du steamship Sudan1
Les coulisses du steamship Sudan1
Les coulisses du steamship Sudan1
Les coulisses du steamship Sudan1
Les coulisses du steamship Sudan1

Partager cet article

Repost0
25 mars 2008 2 25 /03 /mars /2008 12:30
Ce temple, dédié à la déesse Isis, était partiellement submergé avec la construction du vieux barrage d'Assouan. D'ailleurs, les touristes (Pierre Loti) le visitaient en barque. Avec le nouveau barrage, c'était la submersion assurée. C'est pourquoi le site a été déplacé sur une autre île proche et vide (1972-1980). On y accède par bateau, après une pittoresque promenade sur le lac de barrage. Nous y sommes retournés en soirée pour un son et lumière qui met en scène Isis et le Nil pour raconter le sauvetage du temple.
 
Philae, la perle de l'Egypte
Philae, la perle de l'Egypte
Philae, la perle de l'Egypte
Philae, la perle de l'Egypte
Philae, la perle de l'Egypte
Philae, la perle de l'Egypte
Philae, la perle de l'Egypte

Partager cet article

Repost0
19 mars 2008 3 19 /03 /mars /2008 13:57

Le seul temple sur la rive est du Nil, Kom Ombo est très intéressant.  Il est d'âge ptoléméïque, donc assez récent (fini au 3ème siècle de notre ère).

Il est dédié au dieu crocodile Sobek, comme le montre les gravures et les momies de crocodiles bien conservées.
Il y a aussi des gravures d'instruments chirurgicaux, qui montrent que le médecine était très avancée.

Connaissez-vous le nilomètre ?
C'était très important de connaître la hauteur du Nil et l'ampleur de sa crue puisqu'elle allait conditionner toutes les cultures et la nourriture de l'année.
Dans le temple de Kom Ombo, il y en un qui est assez bien conservé.

Il consiste en un puits dans lequel on peut descendre par un escalier circulaire ; l'eau du Nil arrive sur les marches qui servent à mesurer son niveau.
L'eau pouvait aussi être puisée et  déversée dans une rigole qui conduisait en passant par des filtres et des bassins de décantation vers un bassin carré dans lequel on pouvait s'immerger et qui devait servir aux ablutions des prêtres.   

 

Kom Ombo
Kom Ombo
Kom Ombo
Kom Ombo
Kom Ombo
Kom Ombo
Kom Ombo
Kom Ombo
Kom Ombo
Kom Ombo
Kom Ombo
Kom Ombo
Kom Ombo

Partager cet article

Repost0
15 mars 2008 6 15 /03 /mars /2008 12:23

Nous avons pris la calèche à Edfou pour aller voir le temple d'Edfou. Comme le dit Jackline, on a failli versé plusieurs fois surtout quand Aziza s'est écroulée sur les pattes avant car elle avait perdu son harnais.
Ils sont fous à Edfou !

Voici quelques photos de ce temple où les gravures sont très nombreuses et très bien conservées.

Le premier portique.

Horus, le dieu faucon, auquel estdédié le temple.

La première cour.

Des haut-reliefs.

Des bas-reliefs.
Plus on est de fous ...
Plus on est de fous ...
Plus on est de fous ...
Plus on est de fous ...
Plus on est de fous ...
Plus on est de fous ...
Plus on est de fous ...

Partager cet article

Repost0
12 mars 2008 3 12 /03 /mars /2008 22:15

Pendant la nuit, nous avons passé l'écluse d'Esna. Il y a beaucoup d'attente car seulement deux bateaux peuvent passer en même temps. Puis la navigation reprend et nous abordons à Edfou dans la matinée. C'est une petite ville qui apparaît déjà un peu nubienne. Le déplacement se fait dans des pittoresques calèches dont tous les conducteurs s'appellent Mustapha et le cheval Aziza.

Voici quelques images de l'animation de cette bourgade. Voulez-vous acheter une robe ?
ou des fruits ?

 

Escale à Edfou
Escale à Edfou
Escale à Edfou

Partager cet article

Repost0
9 mars 2008 7 09 /03 /mars /2008 00:13
Aujourd'hui farniente ! Laissez vous faire et admirez les rives du Nil depuis le pont du steamship Sudan
Imaginez : le soleil, le Nil si bleu, les berges si vertes avec la canne à sucre, les bananiers, les palmiers, les villages pittoresques, le calme et le silence percés par les cris des oiseaux aquatiques et bercés par le brassage de l'eau du fleuve.    
Vous pouvez voir les reportages tournés pour France 2, les vendredi 14, 21 et 28 mars dans "C'est au programme" à 9h45.
Au fil du Nil
Au fil du Nil
Au fil du Nil
Au fil du Nil
Au fil du Nil
Au fil du Nil
Au fil du Nil
Au fil du Nil

Partager cet article

Repost0
8 mars 2008 6 08 /03 /mars /2008 18:24

On effectué la visite de ce temple en soirée quand les murs sont illuminés ce qui les auréole de mystère.
Face au premier pylone, Ramsès II fit ériger une paire d'obélisques en granite rouge. Celui qui est encore en place mesure 25 m et pèse 254 tonnes.

L'autre se trouve sur la place de la Concorde à Paris et mesure 22,5 m. En fait les deux obélisques avaient été offerts à la France, mais un seul a été transporté car le voyage a été jugé trop coûteux.
Entrez dans le temple et admirez 
 
Le temple de Louxor
Le temple de Louxor
Le temple de Louxor
Le temple de Louxor
Le temple de Louxor
Le temple de Louxor
Le temple de Louxor

Partager cet article

Repost0
6 mars 2008 4 06 /03 /mars /2008 00:13
Nous avons visité le très grand temple d'Amon. Depuis 1860, cet immense complexe fait l'objet de restauration mais le travail est colossal : un quart seulement de la surface a été fouillé. Du travail pour les archéologues...
260208-054.JPG
On  passe par l'allée des Béliers pour entrer par la porte du premier pilier. undefinedundefined
On entre dans les différentes enceintes dont la salle hypostyle avec ses 134 colonnes.undefinedundefinedundefinedundefined
Le scarabée d'Aménophis III avec les obélisques de Toutmosis I et Hatchepsout en fond. Il fallait  faire 7 fois le tour du scarabée pour avoir de la chance.
undefined

Partager cet article

Repost0
5 mars 2008 3 05 /03 /mars /2008 00:31

C'est à partir de Luxor qu'on remonte le Nil en direction d'Assouan. Dans notre voyage, nous avons choisi de le faire à bord d'un bateau à vapeur qui glisse sur l'eau silencieusement et prend tout son temps. On n'entend que le brassage de l'eau par la roue à aubes. Nous sommes souvent dépassés par les mastodontes motorisés qui peuvent transporter plusieurs centaines de personnes.

Le Sudan est un survivant des bateaux à vapeur de Thomas Cook qui effectuaient, à la Belle Epoque, une remontée du Nil du Caire à Assouan en 15 jours puis le retour en 5 jours, avec de nombreuses escales pour visiter les sites. Les visites se faisaient à dos d'ânes.

C'est sur lui que furent tournées des scènes du film "Mort sur le Nil" dont je vous ai déjà parlé.

Une reportage pour France2 a été tourné pendant notre périple ; il sera diffusé vendredi 28 mars à 9h45 dans l'émission "C'est au programme".

   
Le steamship Sudan
Le steamship Sudan
Le steamship Sudan
Le steamship Sudan
Le steamship Sudan

Partager cet article

Repost0
4 mars 2008 2 04 /03 /mars /2008 10:54
C'est toujours sur la rive gauche du Nil à l'Ouest, près du village El Gourma. Ce village est accroché à la colline et devait être détruit car beaucoup de vestiges se trouvent sous ses maisons. Mais il en a été décidé autrement car il est typique de la région avec ses maisons peintes.
undefined
undefined
Il y a plusieurs "temples de millions d'années" dans la plaine qui sont impressionnants par leur grandeur et leurs décorations. Voici celui de Ramsès III.
undefinedundefinedundefined
undefinedEt voici les colosses de Memnon qui gardent la vallée. Ils sont en granite et ils vont être restaurés car ils sont très dégradés.
undefined

 

Partager cet article

Repost0